Personne ne la souhaite vraiment, mais lorsque la souffrance est trop grande, le seul moyen de savoir si la rupture est évitable, ou pas, est de s’y confronter en en parlant ou en s’éloignant momentanément. C’est souvent douloureux mais cela peut aussi être salvateur et permettre de préserver l’environnement familial proche.

Un thérapeute de couple permet, par son rôle de médiateur d’orchestrer les aménagements nécessaires au retour d’un équilibre familial, affectif puis sexuel s’il est souhaité.

L’histoire du couple, son mode de fonctionnement et son niveau de communication permettent de faire ce bilan. Reste ensuite à évaluer la motivation des partenaires et l’investissement personnel que chacun peut fournir.

Si tous ces paramètres sont remplis, alors oui, un nouveau départ, dans de nouvelles conditions est possible.

Dans le cas inverse, lorsque l’absence totale de communication, les petits et grands conflits, les silences pleins de ressentiments, les vengeances et les coups bas ou un examen permanent de l’autre persistent, cela peut vouloir dire que l’on s’est figé dans une position de défense ou d’agressivité.

Le respect, la confiance et la complicité sont indispensables à la vie à deux. Peut être est-il alors temps d’envisager de rompre?
La seule issue réaliste reste alors de réussir sa séparation qu’elle soit ou non définitive et de protéger aussi ses enfants.

Fermer le menu
eleifend luctus commodo ut sem, porta. libero diam suscipit felis quis, quis